La COY : un évènement clé pour passer à l’acte !

banner

Du 4 au 6 novembre 2016 s’est tenue la 12ème édition de la Conference of Youth (COY12) en amont de la COP22 à Marrakech. Cette conférence sur le climat a réuni plus de 2000 jeunes du monde entier, parmi lesquels se trouvaient 10 membres d’Impact. Retour sur leur participation à cet événement majeur.

La Conference of Youth est un événement incontournable pour les jeunes engagés dans la protection de l’environnement. C’est également l’opportunité de rencontrer des personnes du monde entier, avec des niveaux de connaissance du développement durable différents. 1

Cette année, dix membres d’Impact ont eu la chance de participer à cet événement dans le but d’échanger avec d’autres jeunes sur des sujets phares tels que la conciliation de la croissance et du climat.

Ce fut dès lors une véritable occasion pour Impact de se faire entendre par les politiques et pour les membres de l’équipe de comprendre certains défis liés au réchauffement climatique à travers des projets novateurs ou des initiatives d’autres jeunes présents à Marrakech.

Parmi les conférences et les stands qui ont marqué les Impacteurs, on trouve notamment le mouvement « La Caravane Africa », qui sensibilise les populations sur les problèmes liés au climat, depuis le Sénégal jusqu’au Maroc. Cette sensibilisation s’effectue via des œuvres d’art (des dessins, des chants, des poèmes), ce qui rend l’initiative originale et ludique.

Les thématiques en lien direct avec le Maroc et le Sahara, comme les questions de l’eau et de la désertification, qui seront sûrement à l’origine de nouvelles vagues migratoires avec le réchauffement climatique ont aussi marqué les participants gémiens. Les moyens d’anticiper les changements à venir et d’adapter au mieux les territoires concernés par les migrations ont été abordés lors des conférences. 2

Il est apparu qu’en tant que ville hôtesse, Marrakech essayait de se comporter en élève modèle : les étudiants d’Impact ont notamment remarqué la présence de nombreuses installations fonctionnant grâce à l’énergie solaire ; les navettes mises en place entre les principaux quartiers de Marrakech et l’aéroport et la signalétique ont également été appréciées. En revanche, certaines incohérences ont été relevées : le manque de poubelles dans la ville, les lumières allumées en journée sur le site de la COY, le packaging des paniers repas par exemple sont apparus comme autant de paradoxes pour un lieu accueillant un forum en lien avec le développement durable. Avec des problèmes logistiques et des conférences de moins bonne qualité, l’édition 2016 de la COY s’avère être une petite déception par rapport à celle qui s’est tenue l’an passé à Paris.

Reste que la COY12 est un événement judicieusement conçu : l’alternance entre conférences « passives » et ateliers « actifs » favorise les échanges entre intervenants et participants qui ont tous une expérience différente et intéressante à partager.

3Impact a tenu son stand Ecofest toute la journée du 5 Novembre. Il a assuré l’opportunité pour Impact de se présenter à de potentiels nouveaux partenaires. Il s’est avéré être un réel succès : l’équipe a reçu beaucoup de retours positifs notamment à propos de la prochaine sortie de l’application ! Des simulations ont permis aux visiteurs de jouer le rôle d’un auditeur vert, rendant la démarche active et plus efficace.

Par ailleurs, la COY a été pour Impact l’occasion de découvrir les stands d’autres associations, et d’en tirer des idées ; par exemple, la sensibilisation par les sciences qui pourraient être réutilisée pour les ateliers Sensi’jeunes.

La COY12 est donc une réussite pour Impact car elle a donné un aperçu du travail d’autres associations et a généré de nouvelles idées pour améliorer les projets existant ou en créer de nouveaux.

4

 

Jeanne Ba, Luke McFeeney, Louise Vallette d’Osia

Reporters ImpAct