Impact participe à la fête de fin d’année de GEM

Comme chaque année, GEM a organisé au début du mois de décembre une fête de fin d’année. L’occasion pour tous les étudiants et permanents de l’école de se réunir autour d’un buffet organisé par Millési’mets, l’association culinaire de l’école, et de découvrir le thème du Gala annuel.

Le nouveau partenaire d’Impact

Impact a profité de cette occasion pour proposer aux usagers de l’école des cadeaux de Noël éthiques pour tous : cette année, nous nous sommes associés à Krama Héritage, une start-up parisienne fondée par deux Français tombés amoureux du Cambodge et du peuple khmer. L’entreprise vend des kramas, des foulards traditionnels khmers, en coton ou en soie. L’objectif : « créer un sentiment de fierté chez le peuple Cambodgien en voyant son foulard traditionnel porté au-delà des frontières de son pays. »

« Le krama n’est pas un simple foulard au Cambodge. Il est tout d’abord toujours un foulard en coton ou en soie, à carreaux et avec des franges, de dimensions classiques 160x40cm. Il a ensuite de nombreux usages dans la vie de tous les jours : se protéger contre le soleil, porter les nourrissons en bandoulière ou servir de serviette. Il a aussi des utilisations plus surprenantes comme servir de corde pour la collecte du bois, d’arme dans les arts martiaux khmers ou encore de sachet de fortune pour cuire le riz. Il a surtout une importance symbolique forte comme signe distinctif et foulard d’appartenance du peuple cambodgien. « Krama » signifie « foulard » en khmer. Transmis comme héritage culturel au Cambodge depuis des siècles, le krama y est porté par chaque Khmer, en ville comme dans les rizières. Il y est même qualifié d’âme du peuple khmer tant il est imprégné de ses valeurs – dignité, optimisme, courage et soif de vivre – et traverse son histoire, du royaume d’Angkor jusqu’à nos jours. »

Un impact économique et social fort

Krama Héritage a mis en place deux projets liés à son activité :

  • Le projet One Scarf, One Skill porte sur le principe même de fabrication des kramas : les 50 tisserandes employées dans les ateliers de fabrication sont toutes majeures ; elles travaillent 9 heures par jour, 6 jours par semaine, ce qui correspond à la norme de travail juste au Cambodge ; elles sont nourries et ne sont pas exposées à des dangers matériels. Les kramas sont achetés 16 fois le prix local ; ce prix volontairement élevé garantit entre autres un salaire décent aux travailleuses.

Des tisserandes travaillant dans les ateliers de Krama Héritage – Crédits : Krama Héritage

  • Via One Scarf, One Smile, Krama Héritage redistribue 10% de ses recettes à Pour un Sourire d’Enfant, une association fondée en 1993 qui éduque et forme chaque année 6500 enfants cambodgiens pour les amener à un métier qualifié. En 2000, PSE a reçu le Prix des Droits de l’Homme de la République Française.

Notre stand

En deux heures, 14 foulards ont été vendus ! Ce partenariat a en outre permis de faire connaître aux membres d’Impact, ainsi qu’à toutes les personnes qui ont visité le stand, Krama Héritage et ses projets. Vous pouvez retrouver tous les modèles en vente en ligne en cliquant ici !